L'AVENIR DE NOS ECHANGES

EUROPOD

Lyon / FRANKFURT / BIRMINGHAM

QU'EST-CE QU'EUROPOD ?

Europod est une plateforme d’échanges culturels de jeunes sportifs entre les villes jumelées de Lyon, Francfort et Birmingham. L’Office des Sports de Lyon coordonne le projet en partenariat avec ses homologues de la Sportjugend Frankfurt et de Sport Birmingham.

Le projet réunit chaque année entre 10 et 15 associations sportives lyonnaises qui sont mises en relation avec des clubs de l’une ou des deux autres villes participantes. Les clubs construisent des groupes de jeunes de 12 à 17 ans qui se déplacent pendant une semaine en été chez leur partenaire. Les participants sont hébergés en famille d’accueil pour leur permettre de vivre une expérience culturelle à travers le sport.

Europod est né de l’idée que le sport est beaucoup plus que l’entraînement et la compé­tition. C’est un outil de construction de soi qui nous aide à nous développer en tant qu’individu, à nous approprier de nouvelles valeurs telles que le respect, le fair-play et la tolérance. C’est aussi un outil d’échange, car mal­gré la barrière que peut former la langue ou les différences culturelles, le sport est un langage universel qui permet aux participants de découvrir leurs parte­naires, leur vie quotidienne, leurs habitudes et leurs passions.

Europod encourage à explorer, jouer, discuter, partager, pour faire de cette semaine une ex­périence inoubliable dont, nous l’espérons, découleront des liens solides avec les partenaires et ouvrira la curiosité Européenne des jeunes et de leurs encadrants pour les années à venir

L'AVENIR DE NOS ECHANGES

MOMENTS HISTORIQUES DE L'ECHANGE

28 octobre 2012

l'office RÉCOMPENSÉ PAR LA FONDATION ROBERT BOSCH

L’Office des Sports de Lyon et Sportjugend Frankfurt ont été classés à la troisième place du concours franco-allemands « on y va – aufgeht’s » de la fondation RobertBosch, le 28 octobre 2012.

L’Office des Sports de Lyon et Sportjugend Frankfurt ont été classés à la troisième place du concours franco-allemands « on y va – aufgeht’s » de la fondation RobertBosch, le 28 octobre 2012. La fondation a retenu 15 projets franco-allemand, sur plus de 50 propositions, et les a soutenus pendant un an et demi. Durant une cérémonie dans les locaux de la fondation à Stuttgart, les trois meilleurs projets ont obtenu une distinction du jury. Les représentants de l’Office des Sports de Lyon, Marc Goy et Julie Cuchet ainsi que Bodo Pfaff-Greifenhagen, qui a représenté le Sportjugend Frankfurt ont reçu le prix (voir photo en bas de page).

L’échange de jeunes sportifs se déroule chaque année à Lyon ou à Francfort grâce au jumelage entre les deux villes.
En 2012 plus de 400 jeunes ont participé à l’échange à Lyon. Lors de l’échange, les jeunes peuvent découvrir une autre culture, un autre savoir-vivre et de plus, se familiariser avec une langue différente.

Après la remise du prix, marc goy a rappelé les clés de ce succès  : 

1 – L’encouragement financier, sans lequel on ne pourrait donner une possibilité d’échange aux jeunes.

2 – L’engagement des représentants des associations, qui organisent l’échange et qui le font vivre.

3 – Le partenariat fiable et amical avec la sportjugend  frankfurt et les 12 associations sportives de francfort, sans lesquelles une rencontre internationale ne pourrait pas être réalisable. C’est pourquoi je remercie la fondation robert bosch, l’office franco-allemand pour la jeunesse, les villes de francfort et lyon, toutes les personnes investies, les familles d’accueil et nos partenaires à francfort pour leur contribution au succès de l’échange de jeunes sportifs ! »vous pouvez retrouver toutes vidéos de l’échange dans la rubrique « echange sportif ».

berlin 22 janvier 2013

L’OSL AU CINQUANTENAIRE DU TRAITÉ DE L’ELYSÉE

Après avoir remporté le troisième Prix du concours de la Fondation Robert Bosch :« On y va – auf geht’s ! », l’Office des Sports de Lyon est invité à la réception donnée par le Président Fédéral d’Allemagne, Joachim Gauck, le 22 janvier 2013 à Berlin à l’occasion du 50ème anniversaire de la signature du Traité de l’Elysée (photo de la soirée ci-dessous).

Toutes ces activités communes ont pour but d’unir les enfants, de leur faire découvrir que le sport ne connaît pas de barrières et qu’il est possible de faire du sport ensemble et de s’amuser sans forcément savoir parler la langue de son partenaire. 

Nous voulons rapprocher les enfants et encadrants et enfin les trois pays, pour franchir les barrières de la langue tout en s’amusant.

CONVENTION OSL

SPORTKREIS FRANKFURT

Fin août, et après déjà 5 échanges culturels et sportifs entre Lyon et Francfort depuis juillet 2009, les Offices des Sports des deux villes ont signé la toute première convention qui les liera désormais et qui encadre maintenant leur relation.

A l’occasion de la grande Fête des Musées, qui accueille chaque année et pendant 3 jours, à Francfort, 800 stands et 3 millions de visiteurs, l’Office des Sports de Lyon, représenté par sa Vice-présidente Corinne Dagand-Segaud, le Sportkreis, représenté par Roland Frischkorn, son Président, et la Sportjugend, représentée par Peter Benesch, son Président, ont officiellement et solennellement formalisé le cadre de leurs engagements respectifs par la signature de cette convention pour une « … collaboration sportive… ».

Ainsi, les 3 organismes s’engagent à développer les relations sportives entre Lyon et Francfort, conformément aux accords de jumelage déjà signés le 15 octobre 1960 à Francfort.

Cette convention a pour objet de contribuer à pérenniser la relation de confiance qui existe entre les deux villes grâce à la mise en place d’actions de réciprocité dans le domaine sportif.

Car la collaboration entre villes jumelées est un pilier essentiel dans la construction de l’Europe et « le sport un moyen efficace pour aller à la rencontre de son partenaire européen et promouvoir le dialogue interculturel ».

Échanges annuels en alternance entre clubs sportifs de Lyon et Francfort, invitations aux manifestations sportives de l’une et de l’autre, mise à disposition gratuite d’infrastructures, organisation de séminaires, de travaux ou de manifestations et compétitions sportives communes, défense d’un sport « propre », sans dopage, sans discrimination ni violence, recherche commune de financements complémentaires, publics ou privés, aux subventions de l’Office franco-allemand pour la jeunesse, en 9 articles cet accord, qui a pris effet dès sa signature, ne s’oppose pas à d’autres formes de coopération dans le milieu sportif et, pour favoriser l’apprentissage linguistique, privilégie le français et l’allemand pendant l’ensemble des échanges.